Rechercher
  • Audrey Payrau

Je n’ai pas assez confiance en moi pour oser me reconvertir

Mis à jour : mai 22


reconversion-professionnelle-confiance-en-soi-capable

La plupart des personnes qui me contactent rêvent de remettre du sens dans leur vie.


Ils ne sont pas malheureux mais il leur manque quelque chose.


Ils n’ont pas d’obligation de changer de boulot, mais ils aimeraient tellement trouver un boulot épanouissant et décider de quitter leur poste actuel.


Le problème qu’ils ont en commun : ils n’ont pas assez confiance en eux pour se lancer dans une reconversion alors, cela fait des mois ou même des années, qu’ils se posent les mêmes questions et n’osent pas aller plus loin.


Ils attendent le bon moment, le déclic. 🤔


J’ai eu exactement le même problème avant ma reconversion professionnelle.


Je lisais, moi aussi, beaucoup de témoignages de personnes reconverties. Je les admirais et je trouvais ça fou tous ces parcours incroyables et ces belles réussites ! Ces personnes semblaient tellement confiantes et sûres d'elles.


On se dit que si on avait confiance, tout serait plus facile, qu’on oserait, qu’on se lancerait, et qu’on prendrait, enfin, cette fameuse décision : quitter notre boulot et trouver notre voie ! 🧡


Et si je vous disais que tout ça, c’est une erreur.


Qu’on pense à l’envers, à ce moment-là.


En fait, c’est la reconversion professionnelle qui amène la confiance en soi, et pas l’inverse.


Alors, par quoi on commence ? Comment on fait ?


Voici 5 pistes à explorer pour reprendre confiance en vous et vous lancer sereinement dans ce projet de reconversion professionnelle qui vous tient tant à cœur.



1. On se remet dans le contexte


Personne n’a vraiment 100% confiance en lui pour faire quelque chose qu’il n’a jamais fait.


D’ailleurs, regardez autour de vous, y-a-t’ il une personne que vous connaissez, qui s’est lancé sans aucun doute dans quelque chose de nouveau ? Sans le moindre risque ? En étant totalement sûr de lui ?


Impossible !

Et en repensant à votre parcours, vous pouvez aussi trouver un exemple où vous avez gagné confiance en vous : peut-être une nouvelle expérience que vous aviez envie de tenter ou même une nouvelle tâche que vous deviez faire.


Comment vous sentiez-vous à ce moment-là ?


C’est plutôt la panique à bord, en général. 😱


On ne sait pas par quel bout le prendre.

On cherche des infos.


On a peur.


On hésite : est-ce qu’on va en être vraiment capable ?! 🤔


On ne le sent pas.


On demande à droite, à gauche, manière de se rassurer.


Et puis, on se lance !


Soit, car l’envie de faire cette expérience nous motive, soit, car la tâche que l’on doit faire nous incombe et que l’on n’a pas vraiment le choix.


Et une fois que l’on s’est lancé ?


Et ben, finalement, on ne s’en est pas si mal sorti, non 🤗


Et quelle fierté d’avoir accompli quelque chose de nouveau, qui nous paraissait inatteignable au début !!


Et si c’était à refaire ? Oh ben, on saurait comment s’y prendre cette fois ! On ne referait plus les mêmes erreurs, on gagnerait du temps, on ferait mieux, on serait plus détendu, plus serein… Plus en confiance quoi !


Bref, vous me voyez venir avec mes gros sabots ?! 😁


Et bien oui, la reconversion professionnelle, c’est la même chose.


Ça parait insurmontable, inatteignable, absolument pas pour nous, hors de notre portée, que pour les autres, tellement long et difficile…..


Mais non en fait, d’autres y sont arrivés et vous y arriverez aussi 💪😉


Pour aller plus loin, voir mon article sur les 10 croyances qui vous empêchent de changer de boulot.

2. Se rappeler toutes les réussites et les petits succès


Il y a forcément des domaines dans lesquels vous avez eu des résultats.


Des projets qui vous semblaient un peu fous au départ et pourtant, vous y êtes bien arrivé. Et pour ça, pas besoin d’avoir grimpé l’Everest ou de jouer du piano comme Mozart !


C’est juste des choses tellement importantes à vos yeux que vous avez su les mener à bien.


Et certaines remontent à il y a bien longtemps...


Par exemple : vous avez appris à marcher, à parler, à lire, à écrire, vous êtes allé à l’école, avez mené des études, fait des stages, passé le permis de conduire, trouvé un travail, vous êtes parti à l’étranger (pour des vacances, ou même pour y vivre), vous avez trouvé un logement, construit une famille…


Quand on repense à tout son parcours, on se rend compte que oui, on a mené nos projets. On a fait ça petit à petit.


Mais comme, en général, on faisait comme les gens autour de nous, on ne s’est même pas posé la question. Car si d’autres le font, on peut le faire aussi.


Repensez à tous vos petits succès et félicitez-vous du chemin parcouru ! 🥳


Vous êtes capable de bien plus que ce que vous imaginez 🤗



3. Prendre conscience du risque réel


Que risquez-vous réellement en changeant de travail ? Au pire, que peut-il vous arriver ?


👉 Souvent, on part dans l’extrême : je vais perdre mon travail, je n’aurais plus de vie car plus de salaire, je ne trouverais jamais une voie où je me sentirai enfin épanoui, je vais perdre en confort (comme si se poser des questions du matin au soir sur le sens de sa vie, c’était une situation confortable d’ailleurs…)...


Mais en général, on peut trouver des solutions simples qu’on pourrait mettre en place, si effectivement, dans le pire des cas, notre projet venait à échouer.


D’ailleurs, le plus souvent, on peut tout simplement repartir dans son ancien secteur et y retrouver un contrat. On peut aussi trouver une manière de toucher le chômage pour assurer notre projet, etc...


Quelles sont vos solutions de secours si votre projet n’aboutit pas ? Avez-vous noté tout ce que vous aviez à disposition ?


Toutes les réponses à ces questions viennent vous rassurer, vous mettre en confiance.


Si vous ne dépassez pas vos peurs, vous ne vous donnez même pas une petite chance d’y arriver.


Et puis, qui ne tente rien, n’a rien et ça serait dommage 😉


Pour aller plus loin, voir mon article sur les 6 pistes pour envisager sa reconversion en toute sécurité.


4. Trouver son premier petit pas


J’aime beaucoup rappeler à mes clients que personne ne s’est jamais dit : “Allez, demain je grimpe l’Everest !”, sans s’être, au préalable, entraîné sur des parcours plus faciles (ou alors ils sont complètement fous !! 😅).


Et la reconversion professionnelle, c’est la même chose finalement.


On ne se lève pas un matin, en se disant “Ok, aujourd’hui, ben je vais démissionner et je deviens naturopathe”.

Un projet, ça se réfléchit et ça se construit, pas-à-pas.


Ça veut aussi dire qu’il faut, à moment donné, passer à l’action, sinon on ne risque pas d’avancer.


Et, pour ne pas prendre peur ou se sentir démuni face à l’Everest, on commence par un petit pas, une petite étape.


Alors que pouvez-vous faire pour vous rapprocher de votre but ?


Quelle est la première petite action que vous pouvez mener pour avancer dans la bonne direction ?


Car sans action, pas de résultat et pas de changement !


"Vous n'avez pas besoin d'être génial pour commencer, mais vous devez commencer pour être génial." - Zig Ziglar


5. Sortir de sa zone de confort


Vous l’avez compris maintenant, la confiance en soi vient avec l’action.


Et plus vous allez entreprendre de nouvelles actions, plus vous allez vous rendre compte que vous y arrivez et que vous en êtes largement capable 😉


Forcément, ce sentiment va venir gonfler votre estime de vous et vous allez petit à petit vous affirmer et affirmer vos choix.


C’est comme un muscle finalement. Plus vous allez être dans l’action, plus vous allez prendre confiance. Et plus vous prendrez confiance, plus vous mènerez d’actions.


Alors autant démarrer rapidement, non ? 😊


Dès à présent, vous pouvez choisir quelque chose à faire qui vous fera sortir de votre zone de confort. Vous allez vous mettre un peu à l’épreuve, mais avec une petite action pour ne pas baisser les bras et vous décourager avant même d’avoir commencé.


Vous pouvez choisir une expérience, peu importe le domaine.


Qu’avez-vous envie de faire depuis un petit moment, que vous n’osez pas entreprendre ?


Cela peut être de prendre la parole lors d’une réunion, d’oser dire “non”, de tester un nouveau sport, de partir quelques jours seul, de demander des informations sur un métier qui vous plairait à un professionnel, de vous inscrire dans une association, de sauter en parachute, de parler à un inconnu dans la rue…


Arrêtez de vous poser plein de questions et avancez, à votre rythme mais avancez quand même.

Entraînez-vous à sortir de votre zone de confort le plus souvent possible. Cela vous permettra de continuer d’évoluer, d’apprendre, de vous dépasser et de vous sentir fier de vous ! 💪



*****



La reconversion c’est une décision à prendre et ensuite, des actions posées petit à petit.


C’est un vrai cercle vertueux où l’action entraîne des résultats, les résultats de la satisfaction, la satisfaction, l’envie d’aller plus loin, etc...


Et surtout, une fois que notre vision est bien claire et que notre vocation est trouvée, on ne se pose plus de question et on fonce ! Je vous assure ! C'est ce qu'il s'est passé pour ma reconversion et ce qu'il se passe avec mes clients, dans mes accompagnements, la motivation revient et ils deviennent véritablement proactifs.


On se sent à nouveau responsable et ça nous fait pousser des ailes 😊


Quand je vous disais que la reconversion amène de la confiance en soi !


Vous en valez largement la peine, alors maintenant que vous savez tout, lancez-vous 😊


Si mon article vous a plu, n’hésitez pas à le partager avec d’autres personnes qui auraient besoin d’un boost de confiance !


Vous pouvez aussi me laisser un petit commentaire en bas, si vous vous êtes reconnu dans mes mots 🥰👇

54 vues0 commentaire