Rechercher
  • Audrey Payrau

Les 3 pires erreurs que j’ai faites pendant ma reconversion professionnelle

Mis à jour : mai 22



Des portraits de personnes qui ont réussi leur reconversion professionnelle, facilement et rapidement, on nous en sert à toutes les sauces ! Vous n’êtes pas d’accord ?


Malgré tout, je suis intimement persuadée que tout changement est possible et réalisable. Pour moi, nous avons tous un potentiel énorme. Il peut même être décuplé quand on est vraiment motivé.


Je pense même qu’il est possible de s’en tirer sans trop d’égratignures en faisant les choses de façon réfléchie. Bon, des fois, il y a quelques sorties de route mais comme on dit, l’échec n’existe pas, il n’y a que des expériences ! 😉


Dans cet article, je vais mettre ma fierté et mon ego de côté (un peu d’authenticité ne fait jamais de mal 😊) car je vais vous livrer les 3 pires erreurs que j’ai commises pendant ma reconversion professionnelle. Si ça peut vous éviter les quelques sorties de route…


1ère erreur : Continuer mon boulot comme si tout allait pour le mieux alors que je savais pertinemment que je ne me sentais plus à ma place depuis plusieurs années

J’ai décidé d’appeler ça le "syndrome de l’autruche" ! Car effectivement, et sans m’en rendre compte, j’ai fait l’autruche. En mettant la tête sous terre pour ne pas voir ma situation telle qu’elle l’était. Mais pas pendant un jour, quelques mois ou un an. Non, non… Pendant des années ! Du coup, je n’appelle pas ça faire l’autruche, c’est carrément le syndrome de l’autruche quoi…


Je sais que j’ai besoin de temps pour réfléchir avant de passer à l’action mais là, j’avoue c’est la réflexion la plus longue que j’ai enregistrée à mon actif !!


Alors attention, je ne dis pas que j’ai passé des années horribles. Ça serait mentir. J’ai vécu de très bons moments, je m’investissais dans de nouveaux projets sympas, j’avais des clients adorables, j’apprenais de nouvelles choses en formation… En surface, ça allait bien. Mais au fond de moi, je sentais qu’il me manquait quelque chose. Je sentais que je voulais autre chose. Je sentais que je ne voulais pas rester dans la comptabilité. Je sentais que je ne me sentais pas tout à fait moi, pas tout à fait à ma place.


La raison ?


Je crois que je manquais de confiance en moi. Je n’ai pas su voir et écouter les signes.


Par facilité, et sûrement pour éviter LA décision qui allait chambouler ma vie, j’attendais patiemment… Comme si un miracle pouvait arriver, comme si un jour tout allait rentrer dans l’ordre, comme si j’allais me lever un matin en me disant « ben, tu vois tout va bien, tu es parfaitement à ta place ici ».


Le changement peut faire peur. On préfère l’éviter.


Les conséquences ?


o S’épuiser

o Se sentir de plus en plus vide

o Se démotiver

o Perdre confiance en soi

o Perdre du temps

o Souffrir d’un certain mal-être


La solution ?


Apprendre à se connaître, s’autoriser mais surtout s’écouter ! Si vous pensez que vous n’êtes pas à votre place, que vous n’êtes plus heureux au boulot, qu’il vous manque du sens dans ce que vous faites, que vous avez l’impression que votre place est ailleurs… Ecoutez-vous.


Vous seul pouvez ressentir tout ça et vous seul pouvez prendre une décision.


Ne faites pas l’autruche, écoutez-vous et faites-vous confiance 😉


Pour aller plus loin : découvrez des pistes pour remettre du sens sans tout plaquer.

2ème erreur : Chercher à tout prix une idée de projet au lieu d’apprendre à me connaître parfaitement


Combien de mois j’ai pu passer à me demander quel métier serait fait pour moi ? A passer les fiches-métiers dans un sens, et puis dans un autre. Sur un site. Et puis un autre. D’abord, les métiers qui m’attiraient. Ensuite, on brasse plus large, donc j’élargissais vers des métiers improbables, qui ne me correspondaient absolument pas. On tente... Je consultais des témoignages, regardais des vidéos, je posais des questions tout autour de moi… Je partais vers une voie, puis quelques semaines après, vers une autre. Et finalement je recommençais du début.


Et devinez quoi ?


Je ne trouvais rien. Et je me disais que finalement je ne trouverai jamais. Et donc qu’aucun métier n’était fait pour moi. Qu’il n’existait pas.


La plupart de mes clients arrivent aussi avec cette idée en tête : "non, mais moi je suis irrécupérable...J'ai tout essayé et j'ai rien trouvé". Et pourtant, avec de la méthode et les bons exercices, ils y arrivent tous à trouver leur projet 😊


Quel gâchis de temps, de motivation et d’énergie !


La raison ?


Je crois encore une fois que je visais la facilité.


Je pensais qu’en faisant un bilan de mes compétences, en parcourant des fiches-métiers, en regardant ce qui se fait, en cherchant autour de mes passions, j’allais tomber sur LE métier idéal.


Alors je vais peut-être casser un mythe mais…le métier idéal n'existe pas ! 😉


Ce qui existe, par contre, c’est un métier adapté à vos envies, à votre personnalité... Un métier « sur-mesure » ! En psychologie positive, on apprend que les personnes les plus épanouies dans leur métier, sont celles qui ont réussi à adapter leur métier à ce qu’elles sont. Et peu importe le métier qu’elles font. Leur métier devient ce dont elles ont réellement envie.


Et comment le trouver ou le créer, si vous ne savez pas exactement ce dont vous avez envie ? Qui vous êtes ? De quoi vous êtes capable ? Qu’est-ce qui vous anime ?


Les conséquences ?


o Foncer et passer trop de temps sur des projets qui n’ont pas abouti

o Se démotiver

o Procrastiner et ne jamais se lancer

o Avoir des idées de projets farfelus car ils ne me correspondaient pas du tout

o Ne pas prendre les bonnes décisions

o Se laisser influencer facilement par son entourage

o Oublier ses envies et ne se baser que sur ses compétences, ses diplômes, les débouchés… (merci le bilan de compétences !)


La solution ?


L’introspection est pour moi la base de tout. Toute la réflexion pour apprendre à mieux vous connaître va vous ouvrir de nouvelles portes et de nouveaux horizons.


Passer du temps (beaucoup de temps) à mieux se comprendre, à se tester, à sortir de sa zone de confort, à se challenger… C’est long, pas forcément très confortable des fois, mais juste indispensable et utile pour la suite.


Grâce à ce travail, vous tomberez forcément sur un projet qui vous convient. Et même au-delà, vous saurez faire la différence en entretien ou créer une entreprise à votre image. C’est tellement important de se connaître pour savoir se différencier.


Le top, bien sûr, c’est de faire cette démarche avec une autre personne. Vous allez gagner un temps fou grâce à son regard neutre et extérieur. On ne se voit jamais tel que l’on est vraiment. On se met certaines barrières, on enjolive certains côtés ou on est trop pessimiste sur d’autres.


Et puis, ça va vous redonner confiance car les mots qui viennent d’une autre personne nous impactent tellement. Je suis sûre que vous vous rappelez parfaitement d’un compliment sincère qu’on vous a dit ? Surtout si c’est une personne qui ne vous connaissez pas trop.


Vous pouvez poser des questions à votre entourage proche, vos amis, votre famille, vos collègues de travail ou même vos supérieurs. Vous pouvez aussi vous faire accompagner par un psychologue, un coach ou un consultant. Vous gagnerez en qualité mais surtout en temps. Et dans une reconversion, le temps est tellement important (trouver enfin son projet, la bonne formation, faire sa formation, trouver un nouveau poste ou créer sa boîte…).


3ème erreur : Attendre d’être vraiment perdue pour me faire accompagner


Vous l’avez peut-être compris, j’aime prendre mon temps. Ralentir et analyser. J’apprenais tout le temps un peu plus. J’avais l’impression que j’avançais et que j’allais y arriver. J’ai donc voulu tout faire par moi-même, à mon rythme. J’ai enchaîné des livres, des vidéos, des programmes en ligne, des conférences, des tests de personnalité…



Pour aller plus loin : découvrir les 8 tests de personnalité qui m'ont aidée dans ma reconversion.

Mais mon moral faisait les montagnes russes. Je passais des périodes :


  • À fond : j’ai trouvé un projet ! c’est la folie ! C’est trop fait pour moi, bon il y a quelques inconvénients mais ça va le faire c’est sûr ! Je me projette trop ! Tout mon entourage était au courant.

  • Au fond du seau : ce projet ne me convient pas du tout en fait, je ne sais même pas pourquoi je l’ai évoqué, je ne trouverai jamais rien, je vais rester/reprendre mon ancien boulot, il ne me reste que ça, rien n’est fait pour moi…


Vous vous reconnaissez ?


Sauf qu’est arrivé le moment où toutes les pistes avaient été envisagées et toujours rien. Je tournais sérieusement en rond. Je ne voyais plus d’issue.


La raison ?


J’ai voulu tout faire moi-même. J’ai voulu économiser le prix d’un service.


Et je pensais que Pôle Emploi allait m’aider grâce à ses ateliers. Mais ces ateliers ne correspondaient jamais à ma situation et à mes besoins. Les conseillers ne me connaissaient pas. Ils n’ont pas le temps. Ils essaient de faire au mieux mais ils ne pouvaient pas faire tomber mes croyances et mes peurs. Ils ne pouvaient pas me redonner confiance.


Les conséquences ?


o Se sentir seule et perdue

o Perdre sa confiance en soi

o Se décourager

o Perdre son temps


La solution ?


Oser être vulnérable et accepter de demander de l’aide. Ce n’est pas évident mais tellement important.


Certains y arrivent seuls mais pour ma part, j’avais réellement besoin d’un coup de pouce.


Avec le recul, je me dis que je n’aurais pas dû attendre d’être vraiment coincée dans ma recherche pour oser me faire aider. C'est difficile et absolument pas dans nos habitudes de demander de l’aide. Je n'avais jamais investi d'argent sur moi. On préfère largement se dire qu’on est capable de s’en sortir seul. On est tous pareils...


Sauf que si c’est un objectif vraiment important pour nous, si on a vraiment envie de sortir de l’impasse, si on ne veut pas rester des semaines, des mois ou des années sans résultat, et surtout si on veut vraiment avancer…il faut savoir demander de l’aide.



*****



J’ai essayé d’être le plus authentique possible avec vous car tout n’est pas tout rose dans une reconversion professionnelle. C’est un changement de vie important.


Est-ce que vous vous reconnaissez dans une des situations ?


Est-ce que ça vous a donné envie de modifier votre façon de faire ?


En résumé, les 3 recommandations pour ne pas tomber dans les mêmes pièges que moi sont :

  • Ne faites pas l’autruche, écoutez-vous et faites-vous confiance 😉

  • Arrêtez de chercher à tout prix une idée de projet, commencez par apprendre à vous connaître parfaitement et tout se mettra rapidement en place

  • Osez être vulnérable et acceptez de demander de l’aide


Vous avez des interrogations ou des astuces à partager sur votre reconversion ?

N’hésitez pas à le faire en commentaire ! J'y répondrai avec grand plaisir 😊



0 vue
  • Audrey Payrau Slowin - ma page Facebook
  • Audrey Payrau Slowin - ma page Pinterest
  • Audrey Payrau Slowin - mon compte Linkedin

©2019-2020 Site crée avec ♡ par Audrey Payrau avec Wix.com 

 Mentions légales  | Toulouse, Haute-Garonne