Rechercher
  • Audrey Payrau

Comment remettre du sens au travail, sans tout plaquer ?

Mis à jour : mai 22



Si vous lisez cet article, c’est que vous avez un certain mal-être au boulot. Du mal à vous lever le matin. L’impression de passer la semaine dans une « prison dorée ». Car personne ne vous y oblige finalement. Et pourtant vous êtes là. Peut-être derrière cet ordinateur. Sans vraiment comprendre votre utilité. Avec ce sentiment d’ennui, de vide… Est-ce que quelqu’un s’en apercevrait si je ne venais pas un matin ? 😔


Ça vous parle ?


Je connais bien le sujet. Je suis aussi passée par là.


Avoir le sentiment que quelque chose ne va pas et ne pas arriver à mettre le doigt dessus. Avoir une envie de tout plaquer, de tout quitter avec la fameuse idée « je m’en fous, je vais partir au fin fond de la campagne et élever des chèvres dans le Larzac ! » que l’on balance à qui veut bien l’entendre.


En rigolant… à moitié !


Mais pourquoi ça nous tombe dessus comme ça ? Sans prévenir ! Toutes ces questions qui tournent sans réponse. Ça allait très bien avant pourtant !


Dans cet article, je vais vous expliquer pourquoi vous vous posez tant de questions. Vous n’êtes pas seul ! Je vais vous montrer aussi comment retrouver du sens et du plaisir grâce au "job crafting". Et ça, dès maintenant et sans tout chambouler ! Car des fois, il n’y a pas besoin d’une reconversion professionnelle pour aller mieux.


Alors, pourquoi ça ne va plus ? Faisons le point


Vos valeurs les plus importantes ne sont plus les mêmes


Pourquoi ce travail que l’on a choisi, pour lequel on a pu faire tant d’années d’études, devient-il soudain si insignifiant à nos yeux ?


Il faut savoir que nous prenons nos décisions, selon notre système de valeurs. Nos valeurs les plus importantes représentent ce qui est essentiel à nos yeux.


Au collège ou au lycée, quand on nous demande de faire notre choix d’orientation scolaire, on se base, entre autre, sur nos valeurs les plus importantes à ce moment-là (et peut-être aussi les valeurs de nos parents, mais ça c’est une autre histoire !).


Cela peut-être, par exemple :


  • la valeur Sécurité matérielle : je choisis cette voie car je sais qu’il y a des débouchés ;

  • la valeur Réussite : je choisis de faire de longues études car la réussite est très importante à mes yeux ;

  • la valeur Pouvoir : je choisis de me diriger vers des études en politique…


On file vers une voie qui nous parait adaptée et on peut y rester pendant de nombreuses années. Jusque-là, notre mode de fonctionnement est adapté à nos valeurs. Tout va pour le mieux !


Alors, qu’est-ce qu’il nous arrive ? Devient-on blasé de notre travail comme ça, un beau matin au réveil ?


Vous l’aurez compris, cela vient notamment d’un changement dans notre système de valeurs. Les choses qui étaient essentielles à nos yeux, à 20 ans ne sont peut-être plus les mêmes à 30, ni à 50.


Tous les 10 ans, environ (6 ans pour certains), nos valeurs bougent. Elles ne changent pas complètement. Les plus importantes et essentielles restent souvent les mêmes, tout au long de notre vie. Mais elles peuvent changer de place sur notre échelle de priorités. Des valeurs qui nous apparaissaient comme moins importantes refont surface. Et là, c’est le malaise…


Comme nos valeurs dictent nos choix de vie, on se rend compte qu’on poursuit un mode de fonctionnement qui ne nous correspond plus. Nos objectifs de vie ne sont plus forcément les mêmes…On souhaite une autre vie !


Vous avez donc pu mettre des mots sur ce qu’il vous arrive. C’est déjà rassurant ! Ce que vous pouvez ressentir est donc normal. Une fois, vos valeurs les plus importantes connues, il est déjà plus facile de réajuster et de prendre les décisions qui s’imposent.


Pour aller plus loin : un exercice approfondi pour enfin trouver vos valeurs les plus importantes


Vos besoins ont changé


Souvent, quand on arrive au stade d’être épuisé par son boulot c’est que nos besoins ont été négligés.


Tout comme les valeurs, nos besoins évoluent avec le temps.


Peut-être avez-vous besoin de reconnaissance après toutes ces heures passées à faire du bon boulot ? Peut-être avez-vous besoin d’un peu plus de bienveillance si l’ambiance au travail n’est pas bonne ? Peut-être êtes-vous dans un environnement compétitif et finalement vous avez besoin d’écoute et de douceur ? Peut-être avez-vous besoin de réajuster votre équilibre vie pro-vie perso pour passer plus de temps avec votre famille ?


Avant de vouloir changer quelque chose, avant de vouloir remettre du sens au travail, il vous faut faire le point. Passer du temps à réfléchir, à poser les choses. Mais pas à réfléchir à ce que vous pourrez faire d’autre comme boulot. Pas à réfléchir à comment changer de vie. Ça vient plus tard tout ça. Ne bousculez pas les étapes.


Est-ce que cette méthode est adaptée à votre situation?


Voyons maintenant si le job crafting est possible et utile, dans votre cas.


Vous vous posez des questions mais au fond, vous l’aimez votre travail. Et puis, vous n’êtes peut-être pas prêt pour une reconversion qui entraîne de profonds changements. Vous pensez que ce n’est pas le moment. Et puis, vous n’êtes pas sûr en fait, que ça soit le boulot en lui-même qui ne vous convienne plus…


Dans ce cas, j’ai la solution pour vous : le job crafting !


Cela va peut-être vous permettre de remettre facilement du sens dans votre boulot. En réajustant des petites choses dans votre quotidien au travail, vous allez y remettre un peu de vous et vous sentir plus épanoui. Dans tous les cas, vous allez retrouver de la motivation !


Par contre, cela ne vous suffira peut-être pas si votre boulot actuel est trop éloigné de vos besoins et de vos valeurs. Cela ne vous suffira sûrement pas non plus, si c’est vos tâches en elles-mêmes qui ont perdu du sens pour vous…


Oui peut-être, mais en attendant et avant de tout chambouler, ça vaut le coup de tenter de remettre un peu de vous dans votre boulot. Des fois, ça change tout !



Alors, comment remettre du sens au travail sans tout plaquer ?


L’idée du job crafting c’est simplement de transformer votre boulot à votre sauce. Vous approprier votre poste pour qu’il corresponde à vos goûts, à vos besoins, à vos forces. Remettre du sens finalement en remettant un peu de vous dans ce boulot, un peu de vie et un peu d’émotion.


Vous allez recréer votre boulot sur-mesure ! Vous allez vous remettre au volant de votre vie. Vous redevenez le seul pilote à bord 😉


Ok, je ne suis pas au top. J’en prends conscience et je l’accepte. Je fais le bilan et je trouve la source de mon mal-être (valeurs, besoins…). Et une fois identifiée, je passe à l’action !


Souvent, on ne peut pas agir directement sur notre environnement. On ne peut pas changer nos collègues, la déco de notre bureau, l’emplacement du bâtiment, le caractère de son chef, le système de rémunération…


Par contre, on peut changer quelque chose en nous, dans notre façon d’être, dans notre façon de faire, dans notre façon de voir les choses !


Pour éviter cette sensation de vide existentiel, il faut arriver à remettre de l’intérêt dans notre quotidien. Et des fois, il n’y a pas besoin de tout chambouler. Tout se fait en deux étapes :


1ère étape : S’écouter


Dans un premier temps, il faut donc faire le diagnostic de votre vie professionnelle.


Allez, passez à l’action dès maintenant et posez les choses par écrit. 📝Prenez votre carnet spécial réflexions et attrapez un stylo. Tracez les 4 colonnes suivantes et notez tout ce qui vous vient à l’esprit :


  1. Ce qui va

  2. Ce qui ne va plus

  3. Ce dont j’ai besoin désormais

  4. Ce que je veux apporter, à quoi je veux contribuer (dans mon équipe, dans mon entreprise, dans le monde…)


Plutôt facile, non ? 😊


Maintenant que vous avez fait le point sur vos besoins, voyons comment les satisfaire dans votre quotidien et comment remettre du sens !


2ème étape : Adapter avec le job crafting


Le job crafting donne des pistes intéressantes pour avoir un aperçu de tout ce que l’on peut adapter à son travail.


Selon une étude de l’université du Michigan intitulée What is Job Crafting and Why does it Matter ?, il existe 3 leviers d’action.


A vous de trouver le levier que vous souhaitez actionner selon vos envies, vos besoins et votre personnalité.


  • 1er levier : La nature des tâches que vous effectuez (le contenu de votre mission)

Faites le point sur votre fiche de poste et sur vos tâches quotidiennes.


Peut-être que vous voyez des tâches ou des procédures à simplifier pour gagner du temps ?


Peut-être en mettant un peu de challenge et de défi dans votre mission ?


Peut-être que vous avez des compétences autres que celles utiles à votre fiche de poste et que vous pouvez les mettre au service de votre entreprise par le biais d’un projet collectif ?


Peut-être qu’un autre service de l’entreprise vous tente et que vous pouvez aider vos collègues qui y bossent ? Ou vous former pour intégrer un autre service, quelques heures par semaine ?


Est-ce qu’il est possible de réduire le temps passé sur des tâches qui ne vous plaisent pas ? Est-ce qu’il est possible de les déléguer ?


Est-ce qu’il est possible d’augmenter le temps passé sur des tâches que vous adorez faire ?


🔎 Un exemple concret : un de mes clients, responsable d’une boutique de prêt-à-porter, faisait le point sur son poste qui ne lui convenait plus. Je lui ai demandé de laisser de côté le négatif, et de revenir sur les points positifs de son boulot. Il me disait notamment qu’il avait « adoré » sa formation initiale. Le fait de partir plusieurs jours dans un autre magasin, dans une autre région que la sienne, rencontrer une nouvelle équipe, échanger sur leurs pratiques... Tout cela lui avait énormément plu. En continuant l’exercice de coaching, il a pris conscience qu’il pouvait retrouver ce point positif, en devenant lui-même formateur, à côté de ses fonctions de responsable. Il a fait le point avec sa responsable, qui a validé le projet. Il a donc réussi à adapter sa vision et ses besoins à son poste, sans changer d’entreprise. Ça lui a redonné un nouvel élan.


  • 2ème levier : Donner du sens à vos tâches


Avec ce levier, on peut travailler sur notre état d’esprit, sur notre façon de voir les choses et sur la perception que l’on a de notre travail.


Car tout est une question de perception. Des métiers, il y en a pour tous les goûts et ils sont tous utiles. Sinon on ne serait pas payé pour le faire. Et dans ce cas, ce ne serait pas un métier 😉 Chacun apporte sa pierre à l’édifice et sa contribution.


Alors posez-vous la question de la finalité de ce que vous faites. Essayez de changer votre point de vue. Ici, il peut être utile d’en parler autour de vous, histoire d’avoir une autre vision des choses.


A quoi mon métier sert ?


Qui j’aide vraiment ?


Si mon métier n’existait pas, qu’est-ce qui se passerait ?


🔎 Un exemple concret : un comptable me disait qu’il avait perdu le sens de ce qu’il faisait. Enchaîner les déclarations fiscales échéance après échéance, comptabiliser à la chaîne des factures, entrer des chiffres dans des tableurs… Bref, il ne regardait que les tâches en elles-mêmes. Je lui ai conseillé de prendre un peu de recul et de voir la finalité de son travail. Il a finalement réussi à prendre conscience que son métier avait bien plus de portée que ses ruminations lui laissaient penser. Il était un réel soutien pour les entrepreneurs qui lui déléguaient leur comptabilité. Avec sa bienveillance et son sérieux, il leur apportait un vrai plus au quotidien. Grâce à lui, des gens pouvaient vivre de leur passion plus sereinement.


Tout est une question de point de vue 😊


  • 3ème levier : remettre de l’humain & améliorer la qualité de vos relations


On le sait tous, l’être humain est un animal social. La qualité de nos relations est donc super importante. Quand on compte le nombre d’heures passées au travail… Autant les passer sereinement avec ses relations professionnelles.


Alors, comment améliorer vos relations avec les autres (supérieurs, collègues, clients, fournisseurs…) ?


Changer les autres, impossible ! Ne perdez pas votre temps et votre énergie à vouloir changer les autres, c’est peine perdue. Encore une fois, c’est une question de perception. Vous n’aimez pas votre collègue, ok. Mais ça ne concerne que vous finalement.


La solution ? Il faut commencer par se changer soi-même. 💪


Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde. Gandhi

Vous voulez des relations de qualité alors mettez de la qualité dans vos relations. Remettez de belles valeurs dans vos échanges au quotidien : entraide, sourire, solidarité, bienveillance, adaptabilité, respect, empathie, sympathie…


Vous pouvez mettre ou remettre au goût du jour le travail en équipe. L’intelligence collective n’est plus à démontrer 😉 Peut-être que vous pouvez lancer un projet collectif et impliquer vos collègues et même pourquoi pas, vos supérieurs ? Mêler plusieurs services pour découvrir de nouvelles personnes ?


Vous pouvez remettre du collectif et renforcer l’esprit d’équipe en organisant de petits rassemblements après le boulot ou même pendant (afterwork, petit déj', le resto à midi…). Bon en ce moment avec la distanciation sociale, c’est plutôt afterwork en visio et discussion enflammée par messagerie mais ça marche aussi 😊


Peut-être que vous pouvez également créer des liens plus humains et bienveillants avec vos clients. Échanger un coup de téléphone au lieu d’un mail. Rendre vos échanges plus chaleureux…


Vous faites partie d’une communauté au travail. Ce sentiment d’appartenance peut jouer sur le sens que vous donnez à votre boulot. Il est important d’entretenir ces liens.


*****


Vous avez désormais des pistes pour améliorer votre quotidien, au travail. 😊


Ne vous sentez pas démuni, restez acteur de votre vie.


Si vous faites preuve de créativité pour repenser votre poste à votre façon, vous pouvez retrouver du sens et du plaisir rapidement.


Toutes les idées sont bonnes et je suis sûre que vous en avez déjà quelques-unes en tête !


Il n’y a plus qu’à se lancer 😉


Si vous n’avez pas trouvé de quoi adapter votre boulot, si rien de tout cela ne vous parle, peut-être que le job crafting n’est pas adapté à votre situation. Peut-être que le mal-être est plus profond. En faisant le bilan de votre vie professionnelle, vous avez sûrement mis en lumière des besoins qui n’étaient pas comblés ou des valeurs qui étaient étouffées. A vous de prendre les décisions qui s’imposent…


Si vous vous sentez encore perdu et que vous avez envie d’être accompagné pour faire le bilan et remodeler votre vie professionnelle à votre image, n’hésitez pas à m’envoyer un petit message pour qu’on échange sur votre situation et que je vous présente mon programme : la bulle du changement.




480 vues4 commentaires
  • Audrey Payrau Slowin - ma page Facebook
  • Audrey Payrau Slowin - ma page Pinterest
  • Audrey Payrau Slowin - mon compte Linkedin

©2019-2020 Site crée avec ♡ par Audrey Payrau avec Wix.com 

 Mentions légales  | Toulouse, Haute-Garonne