Rechercher
  • Audrey Payrau

Personnalité introvertie et discrète, difficile au travail ?

Dernière mise à jour : 18 juil.


introverti-introversion-travail-metier

Beaucoup de mes clients, et j’étais dans ce cas aussi, pensaient que le fait d’être une personne discrète ou introvertie était un gros défaut et notamment dans le monde du travail. Ils pensent d’ailleurs, à tort, qu’une des raisons de leur mal-être au travail, c’est qu’ils sont trop introvertis.


Et bien, pour en avoir croisé des tas, je peux vous dire que les introvertis sont loin d’être des personnes mal ou inadaptées dans le monde du travail !


Si c’est quelque chose avec lequel vous n’êtes pas à l’aise aujourd’hui, mon article va changer votre vision des choses. C’est important de comprendre exactement ce qu’est l’introversion pour se l’approprier et ne plus en pâtir (je ressors du vocabulaire d’antan 😅), voire même de le transformer en une véritable force !


L’objectif de mon article : vous donner un vrai coup de boost 😉



Une vision erronée de l’introversion


Quand on n’aime pas son côté introverti, c’est qu’en général on en a une image biaisée. C’est souvent des idées ou réflexions qu’on a entendues autour de nous et qu’on s’est attribuées, comme des vérités absolues. La première étape : prendre conscience que tout ça, c’est faux.


Allez, c’est parti pour la liste des préjugés et des mauvaises interprétations 🙈 !


On peut penser à tort que les introvertis, ce sont :

  • Des timides, qui ne parlent jamais car ils n’ont aucun avis sur rien

  • Des peureux qui n’osent jamais prendre la parole devant un groupe

  • Des personnes froides, jamais contentes, qui ne s’amusent pas car elles ne sourient jamais

  • Des trop discrets qui ne font pas de bruit et que personne ne peut remarquer

  • Des faibles qui se font écraser par les autres car ils parlent moins et moins forts

  • Des personnes asociales ou antisociales

Des fois, ce sont mêmes les introvertis eux-mêmes qui ne se connaissent pas vraiment et se trouvent hors norme.


Une de mes clientes m’avait dit qu’elle pensait être faite pour travailler toute seule car vraiment, les échanges avec les autres ce n’était pas son truc. En creusant en séance, elle a pris conscience qu’elle n’avait aucun souci relationnel malgré tout ce qu’elle pensait. C’était seulement l’entreprise dans laquelle elle travaillait qui mettait en valeur ceux qui parlaient le plus fort, en réunion par exemple. Et que de ce fait, elle se sentait en décalage et ne trouvait pas sa place. Elle a même pris conscience qu’elle était finalement très douée pour le relationnel, contrairement à ce qu'elle croyait, mais en très petit comité et dans un environnement favorable où elle pouvait être totalement à l’écoute de l’autre. Un chouette atout dans pas mal de métiers, non ? 😉



L’introversion, c’est quoi en fait ?


Être introverti, ce n’est pas du tout toutes ces représentations qu’on peut en avoir ! Loin de là ! Tout ça ce ne sont que des interprétations rapides, par des personnes qui ne savent pas ce qu’est l’introversion.


On va rétablir la vérité 😊


C’est Carl Gustav JUNG, médecin psychiatre, qui distingua pour la première fois les personnalités introverties et extraverties.


En fait, être introverti, c’est une manière de fonctionner tout comme le fait d’être extraverti.

Ce n’est donc ni une qualité, ni un défaut, mais bien une manière de fonctionner !


Un introverti recharge ses batteries en étant seul ou avec un nombre très restreint de personnes. Il a besoin d’être dans sa bulle pour se ressourcer. A l’inverse, un extraverti se sentira à plat s’il ne voit pas du monde. Il recharge ses batteries en collectif.


Ce n’est donc pas une question de peur des autres, mais plutôt du choix de passer du temps seul. Ce n’est pas qu’ils n’aiment pas les autres, c’est qu’ils ont une préférence pour un environnement plutôt qu’un autre.


Il y a aussi une notion de coût (ou d’effort). Ça coûte à un introverti de passer du temps dans un groupe, ça lui demande un effort et il aura besoin de compenser par du temps seul pour récupérer. Et ça coûte à un extraverti de passer du temps seul, coupé des autres. C’est important de comprendre ça pour trouver un équilibre qui nous convient et ne nous abîme pas.


C’est ici que l’on comprend ceux qui ont très bien vécu le confinement (les introvertis) car ils n’ont pas besoin de voir beaucoup de monde pour avoir de l’énergie et se sentir bien (au contraire !) ; et ceux qui l’ont très mal vécu (les extravertis), qui se sont sentis vidés et comme sans vie d'être coupé des autres. On voit bien ici que les 2 personnalités peuvent être un atout ou une faiblesse en fonction de l'environnement dans lequel on évolue.


On peut être totalement extraverti ou totalement introverti. Mais on est souvent un mélange des deux avec une forte tendance pour une personnalité ou une autre. Certains se situent même à l’équilibre entre les 2, ce sont les personnes dites « ambiverties ». En général, et comme pour tout, on est une nuance. Vous le savez, le monde n’est ni tout noir, ni tout blanc 😉


introverti-introversion-travail-metier

C’est intéressant aussi de préciser qu’on peut être introverti et tendre vers plus d’extraversion, selon nos besoins ou les situations. On n’est pas enfermé dans une catégorie.


Je vous mets ici le lien du test de personnalité type MBTI (basé sur les travaux de JUNG justement) ! Vous pouvez mettre en commentaire, en bas sous l’article, votre résultat et me dire si cela vous ressemble ou pas 😊 La première lettre du résultat du test (E/I) correspond à votre mode de fonctionnement : Extraverti ou Introverti.



Pour plus de tests en ligne, retrouvez ici les 8 tests de personnalité qui m'ont aidé à me reconvertir.


Etre introverti aujourd’hui dans notre société


On a l’impression que la norme est d’être extraverti. Qu'en gros, l’extraversion est une qualité et l’introversion un défaut. Qu’il faut parler fort, sortir beaucoup, avoir plein d’amis, faire plein de choses, ne surtout pas rester chez soi… pour être "comme il faut". En fait, c’est seulement ce que la société met aujourd’hui en avant. Et comme toutes les modes, elle peut changer. Ça reste une mode, une tendance.


D’ailleurs, il paraît que nous sommes environ 50% d’introvertis et 50% d’extravertis sur Terre. Dommage que ça ne se sache pas plus…


Le problème, c'est que pour se sentir intégrés et plaire aux autres, les introvertis essaient de se pousser et de contrer leur personnalité pour faire partie des extravertis, pour être « comme tout le monde ». Comme ils se sentent souvent moins « bien » que les extravertis, moins adaptés alors ils peuvent ici redoubler d’efforts : multiplier les événements type séminaires, soirées ou les fameux « team building » (je n’aime vraiment pas utiliser les mots anglais mais à croire que certains font exprès de n’avoir aucune traduction !), accepter les missions d’encadrement d’équipe, animer des réunions… Bref, voir beaucoup de monde et être dans l’agitation.


Forcément comme ça ne correspond pas du tout à notre manière de fonctionner d’introvertis, on a vite fait de ne pas y trouver notre compte, de ne pas se sentir à sa place, de se sentir épuisé. Et c’est dans ces cas-là, qu’on se sent inadapté au monde du travail.


Et pire encore, c’est possible de se perdre en cours de route. Beaucoup ne savent plus vraiment qui ils sont à force d’essayer d’adapter leurs comportements aux extravertis.


Alors qu’en fait, c’est l’environnement dans lequel on évolue qui ne nous correspond peut-être pas, ou bien, notre façon de faire qui n’est pas adéquate. Rappelez-vous l’exemple de ma cliente que je vous ai raconté plus haut.


Quand on commence à comprendre qui on est vraiment, et qu’on apprend à apprécier ce qu’on découvre, c’est plus facile d’oser déplaire et d’avancer vers son propre chemin. Dans le cas d’une reconversion professionnelle, un introverti doit revenir à lui et lâcher les comportements et habitudes qu’il a construits pour s’adapter à son travail. C’est un travail nécessaire que je propose d'ailleurs à mes clients pour trouver un boulot qui leur correspond vraiment.


La crise covid aura eu du bon pour tout ça. On déserte l’open space pour laisser place au télétravail. On ralentit les évènements festifs en entreprise. Se tenir éloigné de la foule n’est plus vu comme une bizarrerie car on y est tous passé et que la distanciation reste encore la norme pour se protéger. Refuser une soirée ou repas en grand groupe n'est plus une exception.


« Je suis maintenant convaincue que les introvertis peuvent exercer une influence énorme, dès lors qu’ils cessent d’essayer de se comporter en extravertis et qu’au lieu de cela, ils exploitent pleinement leurs forces tranquilles naturelles ». Jenifer B. KAHNWEILER


Introverti au travail, une vraie belle force (tranquille)


introverti-introversion-travail-metier

Je vais vous lister ici toutes les raisons qui font de vous une belle personne avec de super qualités que, je suis sûre, vous n’utilisez pas à leur plein potentiel surtout au bureau (mais à partir de maintenant, vous allez pouvoir y travailler 😉) !


Et s’il y a des points sur lesquels vous ne vous reconnaissez absolument pas, c’est ok pas de panique.


🧡 Une forte capacité à l’introspection

Vous êtes à l’aise avec votre discours intérieur. Vous arrivez à vous observer, peut-être même vous écouter. Votre capacité à pouvoir être dans le calme et loin de l’agitation vous permet d’avoir de l’espace pour vous analyser, mieux vous comprendre. C’est utile au travail pour prendre conscience de vos besoins, votre fonctionnement, ce qui vous convient ou pas. C’est aussi tellement utile lors d’une reconversion professionnelle, pour prendre le temps de faire le point, de mener une introspection pour mieux se connaître et trouver un nouveau projet professionnel.



Pour aller plus loin, lisez ici mon article qui vous explique pourquoi l'introspection est un passage obligé quand on veut se reconvertir.


🧡 Une aptitude à être en relation avec l’autre

Quand vous êtes en discussion avec quelqu’un, vous êtes totalement là pour lui. Vous arrivez à l’écouter pleinement, à lui laisser de l’espace pour qu'il puisse parler sans qu'on lui coupe la parole à tout va pour se mettre en avant. C’est souvent pour ça que vos collègues aiment très souvent se confier à vous, vous êtes cette oreille attentive qui fait un bien fou et quelqu’un d’assez modeste qui laisse sa place à l’autre.


🧡 Votre goût pour la profondeur

Vous avez beaucoup de mal avec le superficiel et les conversations légères sur la pluie, le beau temps et autres sujets qui n’ont pas de sens pour vous. Plutôt dans l’intimité, vous êtes animé quand les conversations tournent autour de sujets profonds, en lien avec vous-mêmes ou avec les autres. Vous êtes souvent la personne qui aime poser des questions pertinentes qui amènent à la réflexion.


🧡 Votre réflexion

Vous êtes quelqu’un de posé et de réfléchi. Vous pouvez mettre du temps à analyser vos idées pour parvenir à quelque chose d’abouti. Au boulot, vous pouvez finir par donner LA bonne idée bien réfléchie à la fin d'une réunion alors que tous les autres répondent spontanément du tac au tac ce qui leur passe par la tête en temps réel. A l’inverse des extravertis qui construisent leur réflexion au fur et à mesure de ce qu’ils disent, vous prenez le temps en amont de réfléchir pour qu’au moment où vous prenez la parole, ce soit une réponse juste que vous partagez.


🧡 Votre calme & votre prudence

Dans certaines situations de panique ou d’urgence, vous savez garder votre calme et faites preuve de mesure. Là où d’autres partiraient dans tous les sens, vous arrivez à analyser la situation et à passer à l’action posément. Vous agissez avec prudence et mesure.


🧡 Votre discrétion

Vous n’aimez pas vous étaler et vous faire remarquer. Vous aimez passer inaperçu. Et ça peut être super utile dans de nombreux boulots où la discrétion et la confidentialité sont de mise ou des métiers tournés vers les autres. Les informations sur les clients, les collègues ou la stratégie de l’entreprise sont bien gardées avec vous.


🧡 Votre sensibilité

Vous ressentez les choses de manière assez forte. Vous êtes très attentif à vous mais aussi aux autres et au vivant en règle générale. Si votre métier est au contact avec les autres, cette qualité est très précieuse et vous permet de créer des liens assez forts.


Introvertis ou extravertis, chacun a ses caractéristiques et ses points forts. Le but, c’est de prendre conscience de ses qualités pour les mettre au service des autres, que chacun prenne sa place.


Et croyez-moi, il vaut mieux passer du temps à développer ses forces, plutôt qu’à se morfondre sur ses faiblesses !!



Des exemples d’introvertis célèbres


Ils sont peut-être moins sous les feux des projecteurs que les extravertis, mais ils ont le mérite de faire leur métier tout en acceptant et appréciant leur personnalité. Ils sont eux-mêmes et c’est pour ça qu’on les apprécie.


Il n’y a donc pas de métiers qui seraient faits pour les introvertis car finalement le plus important, c’est d’adapter son métier à sa personnalité 😊


Alors non, pas besoin d’être extraverti pour réussir ! Vous n'avez plus aucune excuse maintenant pour briller !


L’introversion est loin d’être un frein, la preuve avec ces quelques exemples 😉


Francis CABREL, Mère TERESA, Audrey TAUTOU, Anthony HOPKINS, GANDHI, Albert EINSTEIN, JK ROWLING, Steven SPIELBERG, Johnny DEPP, Barack OBAMA, William SHAKESPEARE, Clint EASTWOOD, Mark Zuckerberg, Isaac NEWTON, Martin LUTHER KING, Lady GAGA, Nelson MANDELA, Nicole KIDMAN, Alicia KEYS, Julia ROBERTS, Angela MERKEL, Nathalie PORTMAN, …


Oui, oui, rien que ça ! Alors imaginez un peu, que serait la vie d’aujourd’hui sans les (ces) introvertis ?! 😉


Et pour la plupart, c’est même l’introversion qui les a mené à leur succès.


Et si vous avez d’autres noms, je suis preneuse : partagez-les en bas, dans les commentaires 👇


📚 En bonus, si vous voulez aller plus loin, je vous recommande la lecture de ces deux livres :

  • La force des discrets – Le pouvoir des introvertis dans un monde trop bavard, de Susan CAIN

  • La force des introvertis – de l’avantage d’être sage dans un monde survolté, de Laurie HAWKES


*****


Vous avez pu vous en rendre compte, j’adore le sujet de l’introversion et des discrets. J’espère que cet article vous aura fait autant de bien en le lisant qu’il m’en a fait en l’écrivant ! Je me sens prête à dépasser de nouveaux challenges en tant qu’introvertie 😉


Aider les personnes discrètes à trouver un métier qui leur correspond, j’en ai fait ma spécialité en tant que coach introvertie et fière de l’être !


Si vous avez envie de trouver ce boulot qui vous permettra de vous sentir utile tout en préservant votre personnalité discrète, mais que vous ne savez absolument pas vers quoi vous tourner, alors je serai ravie de travailler avec vous ! Tous les détails sur mes accompagnements, c'est par ici.



Pour trouver du contenu plus régulier, rejoignez-moi sur Instagram 😊

440 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout