top of page
  • Photo du rédacteurAudrey Payrau

L’entrepreneuriat en tant qu’introverti, bonne idée ?

Dernière mise à jour : 25 janv.


introverti-entrepreneur-discret-entrepreneuriat

J’entends beaucoup de personnes discrètes ne pas oser créer leur entreprise car elles ont peur de ne pas être adaptées à cette façon de travailler.


Elles ont peur de ne pas trouver de clients, de ne pas être visible, de ne pas réussir à (se) vendre


Elles ont une vision de leur introversion assez négative. Et souvent, malheureusement, c’est le monde de l’entreprise et du salariat qui veut ça (et de la société en général, mais ça c’est un autre débat). On a cette vision que pour être compétent, il faut forcément savoir se vendre et donc écraser l’autre, parler fort, animer des réunions, réseauter, être constamment en interaction avec les autres… (bref toutes ces choses qui font rêver les introvertis 😅).


Mais ce n’est pas parce que vous êtes introverti, que vous n’avez pas de qualités et de compétences… Bien au contraire 😉


La majorité de mes clients sont des discrets, et ce sont vraiment de chouettes personnes qui créent des projets pro ambitieux (les non-discrets aussi sont de chouettes personnes hein, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit ou écrit 😅).


Alors pourquoi, vous lancer à votre compte serait une bonne idée ? Je vous explique tout ça !



1) Introverti ou extraverti ?


On va d'abord revenir sur les bases et donc les définitions pour bien comprendre.


Être introverti est une façon d’être, un tempérament. Ce n’est donc ni un défaut, ni une qualité. Premier constat et pas des moindres 😁


C’est à Jung, psychiatre et un des fondateurs de la Psychologie, qu’on doit les concepts d’introverti et extraverti.


Ce sont deux mécanismes ou deux fonctionnements psychiques.


Imaginez une jauge qui contiendrait votre énergie pour la journée. Cette jauge se remplit et se vide au fur et à mesure selon les activités ou les interactions que vous avez. Vous démarrez chaque nouvelle journée avec une jauge plus ou moins pleine, et le soir, plus ou moins vide. Et ça, c'est pour tout le monde.


Ce qui est différent entre introvertis et extravertis, c'est la nature de ce qui recharge et décharge l'énergie des uns et des autres. Une personne introvertie perd de l’énergie au contact du bruit, de l’agitation, de la foule, des interactions… Et donc inversement, elle se ressource au calme et seule. Alors qu’une personne extravertie, elle, c’est tout l’inverse.


En gros, soit vous avez tendance à être tourné vers les autres & le monde ; soit plutôt tourné vers vous-même et votre monde intérieur.


Donc, non, l’introversion, ce n’est pas de la timidité. Une personne introvertie peut prendre la parole, même devant un groupe. Ca lui demandera plus d’effort peut-être et en général, elle est plutôt dans l’observation, mais si c’est important pour elle, elle le fera. Alors qu’un timide n’y arrivera pas. Par contre, les introvertis paraissent souvent des personnes timides, réservées ou renfermées pour les autres.


Comme pour tout, il faut apporter de la nuance. Nous ne sommes pas forcément ou totalement introverti ou totalement extraverti. C’est plutôt une prédominance. Et il existe aussi un terme pour ceux qui sont vraiment entre les deux : l’ambiversion.


Et puis, ce n’est pas parce que vous êtes introverti, que vous avez besoin d’être toujours seul ou toujours dans le calme. Encore une fois, un peu de nuance 😁 Un introverti peut passer de très bons moments en soirée ou en groupe. Et un extraverti peut aussi passer du temps seul.



Pour aller plus loin, lisez ici mon article qui vous explique pourquoi l'introspection est l'étape la plus importante quand on veut se reconvertir.


2) Personnalité introvertie : connaître ses forces et se concentrer dessus


Je me rends bien compte que la plupart des introvertis sous-estiment leurs qualités. Ils n’en ont pas conscience déjà. Et en plus, ils voient leur introversion comme la source de nombreux problèmes.


Alors que si vous êtes introverti, vous avez de nombreuses forces. Et elles vous seront super utiles dans l’entrepreneuriat. Je vous décris tout ça :

  • votre écoute : vous pouvez être à l’écoute de toutes les personnes avec qui vous allez travailler (vos clients, prospects, partenaires…). Vous savez être totalement à l’écoute et pleinement présent pour les autres. C’est sûrement d’ailleurs une qualité qui revient souvent quand on parle de vous non ? C’est un sacré avantage dans le business, car cette écoute vous permet notamment d’être réactif aux demandes des autres, d’anticiper, de proposer des offres parfaitement adaptées à vos clients…

  • votre sens de l’observation : vous êtes à l’affût du moindre signe et sentez de suite si la personne en face de vous est bien ou pas, vous êtes donc aux petits soins et ça permet de vous adapter. Dans votre quotidien aussi, vous êtes méticuleux et dans le détail. Vous peaufinez.

  • votre capacité à être prudent et dans la réflexion : vous ne vous jetez pas sur les dernières stratégies à la mode. Vous savez faire preuve de modération. Avant de passer à l’action, vous savez prendre de la hauteur et mesurer le risque que ce soit avant de lancer son activité ou avant de lancer une nouvelle offre. Cela vous permet de faire moins d’erreurs.

  • votre aptitude à travailler seul : vous n’avez pas besoin d’être constamment entouré ou en interaction pour vous sentir bien, ce qui est un sacré avantage quand on se lance à son compte. Vous n’avez besoin de personne pour avancer dans votre travail (au contraire d’ailleurs vous sentez bien que seul, vous avancez plus vite).

  • votre autonomie : pas besoin d’avoir quelqu’un qui surveille ce que vous faites ou qui dirige vos actions. Vous êtes capables de prendre vos propres décisions et responsabilités. Et c’est d’ailleurs ce qui vous plait dans l’entrepreneuriat non ne plus avoir à rendre de compte à son chef ? 😉

  • votre capacité à être à votre écoute et vous observer : si vous savez le faire pour les autres, vous pouvez le faire pour vous aussi. C’est une super qualité, celle de savoir introspecter et donc d’observer ses propres réactions et comprendre ses modes de fonctionnement. Avec votre activité, vous pouvez adapter vos conditions de travail à votre personnalité.

  • votre capacité à créer des relations profondes : ah ça, vous ne restez pas en surface. Le blabla sur la météo ou sur l’émission TV de la veille, ça vous barbe ! Et tant mieux, vous allez pouvoir être une oreille attentive auprès de votre réseau, poser de vraies questions, créer des relations de confiance... D’ailleurs, vous devez avoir peu de personnes autour de vous, mais sûrement des relations stables et solides non ?

  • votre concentration : c’est possible pour vous de rester concentré sur une tâche pendant des heures. Cela ne vous fait pas peur. Quand un sujet vous plait, vous savez être focus dessus et y passer du temps. Ca va forcément vous aider pour les formations, pour créer des offres, pour travailler sur votre stratégie... Bref, pour tout ! Bon par contre, sans distraction autour…

  • votre calme : dans les relations, vous savez garder votre calme. Et beaucoup de personnes vous apprécient pour ça. Vous savez rester posé et attentif. Cela vous permet de garder le contrôle dans pas mal de situations. Vous savez prendre votre temps et cela peut être très utile lors de rdv professionnels auprès de fournisseurs ou de clients.

La liste est longue non ? 😊


En psychologie positive, les études ont montré qu’il était beaucoup plus pertinent et positif de s’appuyer sur ses forces plutôt que d’essayer de masquer ou atténuer ou même vouloir changer ses faiblesses. Prêt à relever le pari ? 😉



Pour aller plus loin, lisez ici mon article qui vous explique comment gagner confiance en vous pour oser vous reconvertir.


3) Entrepreneur introverti, les freins

entrepreneur-introverti-discret-entrepreneuriat

Oui, bon il y a forcément un revers de la médaille. On ne peut pas avoir que des forces 🙈


Les qualités dans certaines situations peuvent être des défauts dans d’autres.


Voici un tour d’horizon des freins que l’on peut rencontrer quand on est introverti et à son compte :

  • peur d’oser : difficile de prendre des risques en général. A force de réflexion, vous anticipez les problèmes futurs éventuels et avez du mal à sauter le pas. Et l’entrepreneuriat, c’est une multitude de décisions à prendre et de choses à tester… Mais c'est possible de le faire à son rythme et selon ses besoins !

  • ne pas savoir vendre : introversion et négociation, introversion et persuasion, introversion et commerce… 😱 Oui, ça ne va pas trop ensemble ! Nous ne sommes pas de grands influenceurs dans l’âme c’est vrai. Et pourtant, on peut redéfinir ce qu'on met derrière la vente car ce n’est pas du marchandage ou du forcing. Même si certains commerciaux pourraient nous laisser le croire 😁 La vente, c'est aussi proposer des solutions (nos offres) à des problèmes que rencontrent nos clients. C'est aussi passer du temps à échanger avec des prospects. Et on peut faire tout ça de manière simple, éthique et honnête !

  • peu à l’aise dans les gros réseaux : en tant qu’introvertis, on préfère passer inaperçus et se fondre dans la masse en général. Alors les gros réseaux d’entrepreneurs où chacun doit pitcher son activité à tour de rôle en partageant sa carte de visite pour créer des synergies… c’est pas notre dada dirons-nous 😅 En général, ce n’est pas l’activité qui nous convient le mieux pour créer du lien et se créer un réseau mais pourquoi pas, si ça nous challenge. Ou bien, il existe plein d’autres façons de créer des liens qui nous correspondent bien mieux.

  • peur de passer à l’action : dans la réflexion, beaucoup, mais dans l’action, un peu moins 🙈 Ce n’est pas notre fort d’être toujours dans l’action et ça peut devenir problématique dans l’entrepreneuriat car sans action, pas de résultat. Pas de résultats, pas de revenu. Alors oui, de temps en temps, ça peut être bénéfique de se donner un petit coup de pied aux f***** (😮) pour atteindre ses objectifs 😄

  • risque de s’isoler : oui, travailler à son compte, c’est bien quand on est introverti car on peut se ressourcer seul souvent. Le problème, c’est que petit à petit, on peut finir par s’isoler car on ne se force pas à aller vers les autres, par facilité ou par manque de temps aussi. Finies les pauses cafés obligatoires ou les repas d'équipe entre midi et deux. Mais il ne faut pas hésiter à se rapprocher de groupements d’entrepreneurs autour de chez nous ou en ligne, d'associations ou de fédérations en rapport avec son métier ou pourquoi pas, se créer un petit groupe d’entrepreneurs avec qui échanger de temps en temps.

  • peur de se confronter à des éventuels clients : toujours dans les problématiques relationnelles, ça peut être impressionnant de se dire qu’on va devoir faire face à des prospects, des clients, des partenaires… On préfère resté caché derrière notre écran 😁 Et en même temps, c’est aussi l’occasion de redéfinir les personnes avec qui on apprécie passer du temps (travail sur le client idéal notamment) car ce n’est pas qu’on n’aime pas échanger avec les autres. Et puis, on peut choisir toutes les conditions de ces échanges : le nombre de personnes, le moyen de communication, le temps d’échange… à nous de trouver ce qui nous convient le mieux.


4) Mon expérience en tant qu’entrepreneuse introvertie


Avant ma reconversion, je m’étais toujours dit que “si j’avais l’idée, je me lancerais à mon compte”. Sauf que c’était plutôt un fantasme qu’un rêve à ce stade, comme je ne connaissais pas du tout le quotidien d'un entrepreneur. Je me disais juste que ça avait l’air chouette de ne pas avoir de patron et de travailler selon ses propres règles.


Quand j’ai démarré mes réflexions sur la reconversion, je ne me voyais pas du tout me mettre à mon compte. Ca devenait concret et ça me faisait plus peur qu’autre chose. Je ne voyais pas comment me sortir un salaire, comment trouver des clients… moi la discrète, pas du tout commerciale et encore moins entreprenenante !


Mais quand j’ai compris que je voulais accompagner des personnes à se reconvertir, je ne me suis plus posé de question. J’étais persuadée que les gens auraient besoin de mes services et que j’allais forcément y arriver. C’était ma mission.


C’est la première leçon finalement :


Quand on se sent à sa place et qu’on sait pourquoi on fait les choses, on se sent prêt à déplacer des montagnes ! 💪

Dès le début, j'ai choisi de ne pas aller contre ma personnalité discrète mais plutôt de m'appuyer dessus. J’ai misé sur l’écriture d’un blog pour attirer des personnes intéressées par mes services (et d'ailleurs, 4 ans après la publication de mon premier article de blog, je n'ai pas changé de stratégie 🤗). J’aime écrire et réfléchir à des concepts pour gagner en expertise. J’avais beaucoup apprécié trouver des articles de qualité pendant ma reconversion, alors j’ai décidé de créer le mien. C’est du temps que je passe seule, à faire mes recherches, rédiger, mettre en page… Bref, une activité qui me ressource et surtout qui me permet de trouver des clients.


L’introversion, c’est aussi ma spécificité. J'ai toujours aimé travailler avec des personnes discrètes et introverties. Mes clients me disent que j’ai le don de les mettre en confiance dès le début des accompagnements. Et le fait d'être discrète moi aussi, ça rassure. Je pense que c’est un duo gagnant discret-discret 😉


Je suis aussi persuadée que les introvertis peuvent être d’excellents accompagnants et d’excellents coachs. Les qualités comme l’écoute, l’observation, la réflexion, la patience, le calme… sont de chouettes forces pour ces métiers et je vois ça comme une facilité à exercer mon activité aujourd’hui.


Être à mon compte me permet aussi de gérer mon planning comme je le souhaite. Je sais que j’ai besoin de beaucoup de temps de repos seule pour être concentrée et efficace en séance avec mes clients. Je ne souhaite pas enchaîner les séances mais plutôt trouver un équilibre entre temps de travail seule et temps avec mes clients. C'est des choix, mais pour moi ils sont non-négociables.


Personnellement, le travail salarié ne me gênait pas énormément en tant qu’introvertie. Je passais le plus gros de mon temps derrière mon bureau avec mes chiffres (j’étais dans l’expertise-comptable 🤓). Je n’ai jamais fait partie de grosses équipes. J’ai toujours construit de belles relations avec mes clients.


C’est plutôt le manque de sens de ce que je faisais au quotidien qui me pesait. Mais il y a quand même certains aspects que j’avais du mal à supporter (et je pense que vous allez vous reconnaître 😁) comme :

  • le travail en openspace (mais qui a inventé cette horreur ?!) où c’est juste impossible pour moi de me concentrer quand du monde parle à côté (pire : téléphoner avec du monde autour 😱 si vous êtes introverti, vous savez de quoi je veux parler 😅)

  • le côté “corporate” (même si j’aime pas les anglicismes !) : ça ne m’apporte pas grand chose "d’appartenir" à une entreprise

  • rendre des comptes à un patron 😁

  • la reconnaissance que pour ceux qui se “montrent” et pas forcément au mérite ou au travail (bien) fait

C’est pour ça que je vois l’entrepreneuriat comme une chance finalement. Même si, on peut toujours essayer de négocier les conditions de travail avec son patron ou changer d’entreprise pour en trouver une qui correspond mieux à nos besoins. Ca aussi c’est ok 😉 Mais une fois à son compte, la seule personne à convaincre c’est nous-même (et oui, des fois, c’est encore plus difficile que de convaincre un patron… 😅)


Pour ne pas louper la sortie des prochains articles sur le blog, pensez à vous inscrire à la newsletter ! Les actus & des conseils inédits autour de la connaissance de soi 🧠🧡

5) L’entrepreneuriat, terrain de jeu des introvertis


L’entrepreneuriat, c’est aussi du travail sur soi. Et ça, je ne l'avais pas compris au départ. Notre entreprise, c'est nous. Donc plus on avance dans notre activité, plus ça nous demande de travailler sur nous. C’est donc une façon de progresser personnellement, de se dépasser et d’apprendre à mieux se connaître. Une belle école d’introspection !


En tant qu’introverti, se mettre à son compte c’est la possibilité de repousser ses limites. A petites doses hein, on n’est pas là pour s’épuiser (le burn-out chez les entrepreneurs, c'est une vérité peu connue) ! Pour pouvoir se sortir un revenu, des fois, c’est intéressant de tester d’autres façons de faire avec la possibilité de revenir en arrière si besoin. On peut donc sortir de sa zone de confort, sans pression, juste par choix.


C’est intéressant aussi car il y a plein d’activités adaptées pour travailler de chez soi (le rêve de pas mal d’introvertis 😉) et donc au calme, dans son environnement. C’est chouette de pouvoir adapter son travail à ses besoins au lieu de se plier aux conditions d’un employeur. On peut décider de n’utiliser que les mails et pas des appels (oh oui oui oui oui on déteste le téléphone 😂😂). Ou d’écrire un blog plutôt que de prospecter à froid. Ou de ne travailler qu'en visio, plutôt qu'en présentiel...


Et il y a pas mal d’activités particulièrement adaptées aux introvertis (même si je suis persuadée que toute activité est adaptable) comme : tous les métiers de l’accompagnement, les métiers de l’écriture et rédaction web, photographe, les métiers du bien-être, de nombreux métiers en ligne (community manager, correcteur-relecteur, assistant administratif, consultant...), créateur, artisan, les métiers en lien avec les animaux


*****


Vous l’avez compris, l’introversion est votre force dans l’entrepreneuriat !


Au lieu de voir ce trait de personnalité comme un problème, vous pouvez le voir comme une véritable opportunité ! Les extravertis ne sont pas mieux que vous, ils sont simplement différents et c’est le mélange de toutes ces personnalités qui fait un chouette monde 😊


Et puis il y a plein d’entrepreneurs introvertis mais peut-être qu’ils se font plus discrets que les autres 🙈😉


Si vous êtes une personne discrète qui a envie de lancer son activité de coeur, on peut travailler ensemble dans La bulle des Entrepreneurs. C’est mon programme pour construire une activité simple, à votre image et qui fonctionne - sans plus jamais douter de la valeur que vous pouvez apporter aux autres ! 🧡




Pour trouver des conseils et continuer d'avancer, rejoignez-moi sur Instagram 😊

140 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


🔔 Ne loupez pas la publication de mes prochains articles

Rejoindre la newsletter des lecteurs privilégiés & être tenu au courant des actualités !

bottom of page