top of page
  • Photo du rédacteurAudrey Payrau

Nouveau métier d'avenir : consultante en transition écologique


consultante-transition-ecologique-marina-cartet

Passionnée par l'écologie et poussée par l'envie de faire bouger les choses, Marina s'est lancée à son compte, depuis quelques années, pour démocratiser l'entrepreneuriat durable. 🌿


Elle nous raconte sa reconversion professionnelle de consultante salariée dans le secteur aéronautique au lancement de son activité à son compte de consultante en transition écologique, à destination des entrepreneurs.


Un métier d'avenir et un métier à impact positif ! 🧡


Vous connaissez peut-être déjà le métier de consultant en développement durable qui est plus commun ? Ce professionnel est rattaché à une entreprise ou une collectivité et il conseille en stratégie RSE et en développement durable donc tout ce qui est rattaché à la gestion des déchets, gestion de l'eau, de l'énergie...


Marina, elle, a décidé de créer son activité pour qu'elle corresponde exactement à ce qui la passionne et l'anime pour se sentir pleinement à sa place et alignée avec ses valeurs personnelles. Peut-être que vous êtes aussi passionné qu'elle et en train de chercher votre voie professionnelle ? Alors son témoignage va forcément vous apprendre des choses ! 😉



🎙️ Hello Marina, pour commencer peux-tu te présenter en quelques mots ?


Moi, c’est Marina. J’ai 35 ans, je suis consultante en transition écologique, et la fondatrice de Joyéco.



🎙️ Et quel est ce métier peu connu de consultante en transition écologique ?


Depuis 2 ans, j'aide les entrepreneures à rendre leur business plus écoresponsable et à mettre en avant leur engagement, pour attirer des clients qui partagent leurs valeurs.


Concrètement je les aide à trouver et mettre en place les bonnes solutions pour réduire l’impact écologique de leur business. Toutes les thématiques y passent : conception de produit ou service, communication, administratif, informatique, finances, mobilité... On peut mettre une touche de vert pratiquement partout dans son entreprise.


Au delà de l’aspect protection de l’environnement, je les aide aussi à mettre en avant leur engagement dans leur communication, pour gagner en visibilité et se démarquer grâce à un positionnement fort, et enfin attirer leur cible de cœur.



🎙️ Qu’est-ce qui t'a motivée à te reconvertir à l'époque ?


consultante-transition-ecologique-marina-cartet

Il y a environ 6 ans, alors que je commençais à m’intéresser à l’écologie, j’ai pris une grosse claque en comprenant l’ampleur du changement climatique.


Face à ça j'avais deux choix :


🔵Pilule bleue : vu l’ampleur du problème, ce que je pourrais faire ne changerait pas grand chose, alors autant continuer comme avant.


🔴 Pilule rouge : vu l’urgence du problème, je peux faire bouger les choses au moins à mon niveau, alors autant passer à l’action dès maintenant.


J’ai pris la pilule rouge 🔴et j’ai décidé de passer à l’action dans mon quotidien : consommer moins de viande, faire mes courses en vrac, prendre plus souvent les transports en commun, m’engager dans des assos, etc.


Je me suis vraiment passionnée pour l’écologie.


Mais le problème c’est qu’au même moment je travaillais en tant que consultante dans le secteur aéronautique, et ça depuis 10 ans.


Je ne me sentais plus du tout alignée avec mon job. Alors j’ai décidé de quitter mon travail.


Pour aller plus loin, lisez ici mon article : Je n'ai pas assez confiance en moi pour me reconvertir.

🎙️ Au niveau financier, comment as-tu vécu cette période de transition ?


J’ai eu la chance que mon employeur de l’époque accepte ma rupture conventionnelle, j’ai pu percevoir les indemnités pôle emploi au début de mon activité.



🎙️ A quelles difficultés as-tu réussi à faire face ?


Après avoir pris la décision de changer de métier et avoir quitté mon job, je me sentais perdue, j’avais plein d’idée de reconversion, ça partait dans tous les sens, je ne savais pas vraiment où aller. J’ai eu besoin d’un accompagnement pour y voir plus clair. C’est à ce moment là que j’ai suivi La bulle des entrepreneurs avec toi. Tu m’as aidé à construire un projet qui me ressemble, et surtout m’a donné confiance dans ce lancement.



🎙️ Comme tout nouveau métier, pas évident de trouver une formation sérieuse, quelles formations as-tu faites toi ?


Je me suis formée pour devenir consultante en transition écologique et sociale auprès du collectif EDENI. Et comme je suis persuadée que l’engagement dans ce domaine doit être portée par le collectif pour être pérenne, je me suis aussi formée à l’animation d’ateliers d’intelligence collective auprès de l’organisme 1,2,3 Facilitez à Toulouse.



🎙️ Les réseaux sociaux sont-ils un impératif selon toi pour lancer cette activité ?


Au début j’ai eu très peur de me montrer sur les réseaux sociaux (tu pourrais en témoigner). Mais un de mes objectifs était de transmettre mes connaissances au plus grand nombre pour démocratiser l’entrepreneuriat durable ! Le passage par les réseaux était donc indispensable.


Aujourd’hui c’est un plaisir pour moi de débunker les croyances sur l’écologie dans mes posts comme par exemple sur Le stockage de données , et de montrer que rendre son business plus responsable ça peut aussi être facile.



🎙️ Et, selon toi, quelles sont les compétences utiles dans ton métier de consultante en transition écologique ?

consultante-transition-ecologique-marina-cartet

Beaucoup d’écoute et d’empathie : quand on devient « écolo » on a parfois tendance à culpabiliser ou même à ressentir de l’éco-anxiété, je fais très attention au bien être de mes clientes par rapport à ça.


De la curiosité : j’aime bien me qualifier de chineuse d’action écolo, j’en découvre d’ailleurs régulièrement.


Et enfin de la légèreté : oui l’écologie est un sujet important, mais ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas le prendre avec légèreté, l’écologie ça peut aussi être fun.



🎙️ Quels sont les inconvénients et difficultés que l’on rencontre pour se lancer dans le métier ?


L’avantage de l'entrepreneuriat c’est qu’on peut bosser à son rythme. Par contre, ça demande beaucoup de discipline parce que personne n’est là pour nous dire quoi faire et pour quand.


Pour aller plus loin, lisez ici mon article sur l'entrepreneuriat pour les personnes discrètes ou introverties.

🎙️ Quelles répercussions liées à l'exercice de ton nouveau job ou suite à ta reconversion professionnelle, as-tu constatées sur ta vie personnelle ?


Le sentiment de me sentir à sa place, alignée, en phase avec ce que je fais.


Et puis même si l’entrepreneuriat c’est parfois les montagnes russes émotionnelles, c’est aussi une très bon moyen pour apprendre à se connaître et à devenir la meilleure version de soi-même.




*****

Encore merci à toi Marina pour ces supers retours sur ton activité de consultante en transition écologique ! Je suis sûre que tu as fait naître quelques vocations 😉


Pour retrouver Marina et son univers fun & engagé 🌿 : c'est sur les réseaux ou sur son site web.


Pour enfin lancer vous aussi votre projet entrepreneurial à impact positif et vous sentir aligné avec ce que vous faites au quotidien, mon programme La bulle des Entrepreneurs est peut-être votre prochaine étape !



89 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


🔔 Ne loupez pas la publication de mes prochains articles

Rejoindre la newsletter des lecteurs privilégiés & être tenu au courant des actualités !

bottom of page